Interférences de la Littérature, des Arts et des Médias (ILAM) - Présentation





Responsables : Myriam Boucharenc / Laurence Campa

 
L’axe « Interférences de la littérature », qui se compose actuellement de trois équipes, est conçu comme une structure ouverte destinée à accueillir des recherches portant sur toutes les formes d’interférences artistiques, culturelles et médiatiques de la littérature dans une perspective interdisciplinaire. La transversalité qui la caractérise est destinée à favoriser des actions en partenariat avec d’autres équipes de recherche internes ou externes à l'Université Université Paris Nanterre, ainsi qu’avec les institutions culturelles (bibliothèques, notamment) et le monde de l’entreprise (architecture, métiers du livre, industrie cinématographique, communication commerciale…).

Cet axe a pour ambition de construire, en confrontant ses différents objets d’étude, une réflexion collective autour de la notion même « d'interférences ». Il s’agit de questionner les identités et les fonctionnalités multiples de la littérature confrontée avec d'autres discours, d’autres formes culturelles et d’autres pratiques sociales, dans la perspective d’une « poétique historique » qui est celle du CSLF.

L’axe accueille également « Les études et travaux sur Cendrars » en relation avec l’Association Internationale Blaise Cendrars (domiciliée à Université Paris Nanterre) et Le Centre d’études Blaise Cendrars (Berne-Lausanne) ; ce groupe de recherche inscrit de longue date dans la tradition nanterroise, s’intègre naturellement aux équipes au sein desquelles il constitue une référence incontournable (notamment en ce qui concerne le cinéma, le journalisme, la publicité).

« Interférences de la littérature » a également vocation à faire émerger des objets d’études en phase avec les préoccupations actuelles de l’enseignement des Lettres, en vue d’un enrichissement de l’offre de formation.

 

Mis à jour le 12 juin 2017