Lire, Commenter, Réécrire aux siècles classiques

Responsable : Guillaume Peureux

L’équipe LCR est une composante du Centre des Sciences de la Littérature Française de l’Université de Paris-Ouest Nanterre La Défense. Prioritairement centrée sur les siècles classiques, elle entend faire également place à des projets et questionnements qui dépassent les bornes chronologiques qui sont les siennes.

Le projet « Lire, Commenter, Réécrire » s’insère dans l’un des deux thèmes de recherches définis par le CSLF pour les années 2014-2018 : les « interférences de la littérature, de la philosophie, des arts et des médias ». Parmi les phénomènes d’interférences qui seront au cœur des activités des participants, on peut mentionner les interactions entre les écritures scolaire, littéraire et savante ; le brouillage des frontières entre les activités de lecture et l’écriture, entre un texte et ses réécritures (sous la forme de commentaire, de suite, de traduction, de paraphrase, etc.) ; la porosité des arts entre eux (« belles lettres » et « beaux arts » : musique, peinture, architecture). Enfin, les activités du groupe se fondent aussi sur des interférences, fortes et nécessaires, entre des activités et des approches disciplinaires variées : histoire littéraire, histoire des idées, des livres, des lecteurs et de la lecture, des poétiques et de la stylistique, histoire sociale des écrivains.

Les activités que sont la lecture, le commentaire et la réécriture, considérées ensemble, selon qu’elles paraissent comme des démarches presque simultanées (dans le cas d’une lecture plume à la main, ou dans les manuscrits philosophiques clandestins, où le commentaire et la réécriture sont parties intégrantes de la démarche de composition), se succéder (c’est le cas de commentaires de poésie érudits), ou bien comme scindées (comme dans la rédaction d’une suite, d’une traduction, adaptation, paraphrase, etc.), révèlent des usages de la lecture et des pratiques des textes qui tendent à mettre en question les définitions courantes des notions d’auteur, de texte, d’œuvre, de tradition, de filiation et de modèle. À un âge de réécriture, où domine le modèle de l’imitation, mais où des catégories comme celles d’« innovation » et d’« originalité » se font cependant graduellement jour, c’est un pan complexe des rapports à la littérature dans l’Ancien Régime que les travaux de l’équipe visent à mettre au jour.
Outre les activités du séminaire et l’organisation de présentations de travaux par des membres de l’équipe, par des collègues invités ou par des doctorants, le groupe LCR compte mettre en place des ateliers de réflexion autour de textes critiques et théoriques liés aux problématiques qui l’animent.

Quatre colloques sont programmés pour la période 2014-2018. Ils porteront sur:
 
  • « Les arts poétiques de la fin du XVIe siècle et du XVIIe siècle », organisé par N. Cernogora, E Mortgat, G. Peureux ;
  • « Théorie/fiction : les usages de la fiction dans la pratique du commentaire 16-18 siècles ou 17-18 siècles », organisé par S. Robic et M. Bombart (Groupe d’Analyse de la Dynamique des Genres et des Styles, XVIe-XVIIIe siècles, Lyon 3) ;
  • « Voltaire philosophe et commentateur de philosophes », organisé par S. Pujol ;
  • «  Le roman "sentimental" », organisé par L. Vanoflen – projet de collaboration avec le Centre d'Étude de la Langue et de la Littérature Françaises des XVIIe et XVIIIe siècles, Paris-Sorbonne.
  • Enfin, une édition collective sera engagée dès qu’un accord se fera sur le titre de l’ouvrage concerné.

Mis à jour le 16 octobre 2017