• Conférence/Rencontre/Débat (recherche),
  • Colloques,

Nassima Abadlia - « Écrire et lire la ville dans la « ville incertaine » de J.M.A. Paroutaud. »

Publié le 20 octobre 2016 Mis à jour le 22 mars 2017

CYCLE DE CONFÉRENCES 2016-2017 / ESPACES ÉCRITURES ARCHITECTURES Lisible/Visible : ville, écriture, architecture #7

Date(s)

le 15 mars 2017

18h-20h
 Écrire et lire la ville dans « La Ville incertaine » de J. M. A. Paroutaud

Conférence de Nassima Abadlia
 
Dans son roman éponyme, Jean Paroutaud est un des premiers à approcher le quasi concept de « ville incertaine » utilisé depuis par les sociologues et les urbanistes, Francq Bernard et Marc Dumont notamment. La « ville incertaine » changeante, furtive et improbable est par sa forme, ses normes et ses usages, à la fois le passé perdu et l’avenir menaçant. Elle est au croisement de discours et de pratiques urbaines antagonistes. Elle s’inscrit avec Paroutaud narrativement au travers de la figure de l’incertain et de l’étranger incarné par le parcours de désorientation de son héros et textuellement dans la fragmentation même du texte.

Nassima Abadlia est doctoreure en Sciences des textes littéraires et maître de conférences en littératures francophones et comparées à l’Université Farhet Abbas de Sétif. Sa thèse de Doctorat porte sur La réception dans le texte (inscription du lecteur dans les stratégies d’écriture), plus précisément dans Le Serment des Barbares de Boualem Sansal, La Part du mort de Yasmina Khadra et Cette fille-là de Maïssa Bey.

 
Présentation du séminaire
 
 
Partenaires :
                    

Mis à jour le 22 mars 2017