• Conférence/Rencontre/Débat (recherche),
  • Colloques,

Olivier Sécardin - « Roland Barthes et la Tour Eiffel, une architecture structuraliste. »

Publié le 11 février 2016 Mis à jour le 25 mars 2016

CYCLE DE CONFÉRENCES 2015-2016 / ESPACES ECRITURES ARCHITECTURES Lisible/Visible : ville, écriture, architecture #3

Date(s)

le 17 février 2016

18h-20h
  En 1964, Roland Barthes publie La Tour Eiffel, un petit essai consacré – comme son titre l’indique – à la dame de fer. On croit d’abord lire comme une suite parisienne aux célèbres Mythologies publiées quelques années auparavant mais c’est se méprendre sur le propos de l’ouvrage. Inscrite au coeur des rapports compliqués entre la ville, les textes, l’architecture et l’espace, la Tour Eiffel génère une architecture d’interprétations. Surtout, Barthes fonde son propos sur une analogie entre l’activité structuraliste et l’activité touristique et dévoile ainsi très clairement le propos initial de son essai : « donner à voir » le structuralisme.


  Olivier Sécardin est professeur assistant à l’université d’Utrecht. Il a été directeur de recherche en littérature française et comparée à l’antenne parisienne de Columbia University de 2010 à 2014. Ses recherches portent sur les théories de l’interprétation ainsi que sur les modes de socialité et de productivité moderne de la critique littéraire.


Présentation du séminaire
 
Partenaires :
                    

Mis à jour le 25 mars 2016