• Conférence/Rencontre/Débat (recherche),
  • Colloques,

Sophie Lefay - « La pédagogie de l’espace public : les inscriptions urbaines au XVIIIe siècle. »

Publié le 19 février 2016 Mis à jour le 25 mars 2016

CYCLE DE CONFÉRENCES 2015-2016 / ESPACES ECRITURES ARCHITECTURES Lisible/Visible : ville, écriture, architecture #4

Date(s)

le 16 mars 2016

18h-20h

Au XVIIIe siècle la ville révolutionnaire se révèle exceptionnellement prodigue en inscriptions. Soumise à l’obligation de produire un sens immédiatement perceptible, l’architecture en vient à justifier jusqu’à saturation, par anticipation et de façon littérale, l’expression d’architecture parlante par laquelle on la désignera plus tard. L. Dufourny proclame : « les murs doivent parler ; des sentences multipliées doivent rendre nos édifices des livres de morale ». Nous verrons comment avant et pendant la Révolution s’exprime un idéal de lisibilité et de transparence qui modifie profondément le statut de l’inscription urbaine et contribue à l’instauration d’un nouveau type de rapport à l’espace public.

Sophie Lefay est Maître de conférences HDR en littérature française à l’Université d’Orléans. Elle a notamment publié L’Invention du jardin romantique (Sophie Le Ménahèze, 2001), fourni une édition critique des Éléments de littérature (1787) de Jean-François Marmontel (2005) et est l’auteur d’un essai intitulé L’Éloquence des pierres. Usages littéraires de l’inscription au XVIIIe siècle (2015).



Présentation du séminaire
 
Partenaires :
                    

Mis à jour le 25 mars 2016