• Conférence/Rencontre/Débat (recherche),
  • Colloques,
  • International,

Rencontres de la Vallée-aux-Loups - deuxième séance

Publié le 20 mars 2017 Mis à jour le 13 octobre 2017
Date(s)

le 1 juin 2017

18h-20h
Lieu(x)

Domaine départemental de la Vallée‐aux‐Loups
Parc et maison de Chateaubriand
87, rue de Chateaubriand – 92290 Châtenay‐Malabry

 

Rencontres débats à la Vallée-aux-Loups


« Littérature des Images » ou « littérature des Idées » ?

Intervenants : Philippe Dufour et Françoise Mélonio

Modérateur : Jacques-David Ebguy

« Littérature des idées »  vs « Littérature des images » : formulée par Balzac, l’opposition, de Chateaubriand à George Sand, de Mme de Staël à Hugo, court tout au long du XIXe siècle. D’un côté, prolongeant le XVIIIe siècle philosophique, une littérature abstraite, une écriture sèche, analytique, orientée par la raison, de l’autre, une littérature des passions, du rêve, une écriture du lyrisme et de l’image. Faut-il « convaincre par la raison » ou « entraîner par l’imagination » ? Faut-il se méfier des outrances de l’imagination ou en célébrer le pouvoir d’éclairage, la force d’emportement ? Entre les deux voies, la littérature française – poésie, récit ou prose d’idées – oscille ou vise une forme de synthèse (les idées avec les visions). Cette deuxième rencontre-débat se propose de préciser les termes de cette opposition, sur laquelle nous vivons encore, d’en suivre les manifestations dans notre modernité et d’en mesurer les enjeux à la fois esthétiques, philosophiques et idéologiques, dans un temps de démocratisation et de sécularisation.
 

Intervenants :

Philippe Dufour, professeur de littérature française du XIXe siècle à l’université de Tours, Chercheur associé à l’Institut des textes et manuscrits du CNRS, est rédacteur en chef  de la revue électronique flaubert.revues.org. Il a notamment publié Le Réalisme. De Balzac à Proust (PUF, 1998), La Pensée romanesque du langage (Seuil, 2004), Le Roman est un songe (Seuil, 2010), et La Littérature des images (La Baconnière, 2016). Il travaille désormais sur la façon dont le réalisme pense la démocratie.

Françoise Mélonio, professeur émérite de l’Université Paris IV-La Sorbonne, ancienne directrice des études et de la scolarité de Sciences Po Paris, est spécialiste de Tocqueville et de l’Histoire intellectuelle et littéraire du XIXe siècle. Elle a notamment publié Tocqueville et les français (Aubier, 1993) et Naissance et affirmation d’une culture nationale : la France de 1815-1880 (Points Seuil, 2001). Elle achève actuellement la publication des Œuvres complètes de Tocqueville (Gallimard) et participe à l’édition des œuvres de Benjamin Constant.


 
Partenaires :

Mis à jour le 13 octobre 2017