• Séminaire/Journée d'études,

Séminaire Roman et reportage (XXe-XXIe siècles). Rencontres croisées

Publié le 28 juin 2013 Mis à jour le 11 avril 2018
Date(s)

du 28 octobre 2011 au 25 mai 2012

Les séances ont lieu le vendredi de 17h à 19h
Lieu(x)
Université Université Paris Nanterre la Défense
Bâtiment L
Salle R. 05, rez-de-chaussée
Roman et reportage (XXe-XXIe siècles). Rencontres croisées

Dans les années trente, des millions de lecteurs, abonnés des grands quotidiens ou des hebdomadaires alors en pleine expansion (Paris-Soir, Vu, Voilà….), ont assisté au procès de Landru sous la plume d’André Salmon ; ils ont suivi la traversée inaugurale du paquebot Normandie avec les yeux de Cendrars ou de Colette ; ils se sont laissé captiver par les tribulations de Kessel en Abyssinie ou de Dorgelès en Indochine ; en compagnie de Cocteau, ils ont fait le tour du monde en 80 jours. Aux côtés de Jean-Richard Bloch, ils ont tremblé pour l’Espagne. Avec Carco, bas-fonds et milieux interlopes – de Marseille, de Paris ou de Berlin – n’eurent bientôt plus de secrets pour eux. Toute l’actualité leur a été racontée, en feuilleton, par les meilleurs romanciers du temps. Aux grands noms du reportage français, il convient d’associer Hemingway, Joseph Roth ou Curzio Malaparte, tout comme nombre de journalistes dont les reportages se lisaient (et s’éditaient) comme des « romans vécus » : ainsi les appelait alors la presse. Pour un peu ces « sensationnelles enquêtes » allaient remplacer, comme ont pu le croire Béraud ou Malraux, le roman qui traversait une crise de fiction et ne jurait plus que par les « histoires vraies » (Cendrars). Depuis la Neue Sachlichkeit dont se réclamait un Egon Erwin Kisch, la « non-fiction novel » chère à Truman Capote et jusqu’au reportage subjectif revendiqué par le Gonzo journalism, un pareil chassé-croisé rend on ne peut plus mobile la « ligne de flottaison » (Jean Hatzfeld) entre reportage et roman

PROGRAMME :
 
  • 28 octobre 2011
Ales Pohorsky (Univ. de Prague): "Karel Capek et l’art du reportage dans le roman"
Cyril Piroux (Univ. de Franche-Comté): "Anti-héros et fait divers font-ils bon ménage ?" (Duhamel, Le Cycle de Salavin)
  • 18 novembre 2011
Évelyne Combeau-Mari (Univ. de la Réunion): "Myriam Harry à Madagascar : du reportage au roman"
Michèle Touret (Univ. de Rennes): "A partir de Libération"
  • 9 décembre 2011
Birgit Wagner (Univ. de Vienne): "Hemingway entre les genres"
John S. Bak (Univ. de Nancy), Isabelle Meuret (ULB Bruxelles) et Bill Dow (Univ. Paris 12 et American University in Paris): "De Londres à London : Les reportages d’Albert et de Jack"
  • 13 janvier 2012
Anne Mathieu (Univ. de Nancy): "Madeleine Paz, personnage de ses reportages"
Aude Bonord (Fonds de la recherches scientifique - F.R.S. - F.N.R.S.), Université catholique de Louvain, Louvain-la-Neuve): "Hagiographie et reportage : un couple improbable ?"
  • 17 février 2012
Alain Tassel (Univ. de Nice): "Le mythe de Tahiti à l’épreuve du reportage et du roman chez Simenon"
Régis Tettamanzi (Univ. de Nantes): "Lucien Bodard"
  • 6 mars 2012
Conférence-débat de Jean Rolin animée par Pierre Hyppolite et Myriam Boucharenc (16h-18h) Espace Reverdy (Bâtiment L)
  • 13 avril 2012
Jean-François Domenget (Paris): "A la croisée des genres : Le Chancre du Niger de Pierre Herbart"
Claude Grimal (Univ. Université Paris Nanterre) Sujet à préciser
  • 25 mai 2012
Pierre Hyppolite (Univ. Université Paris Nanterre): "Un reporter et romancier contemporain : Jean Rolin"
Marie-Odile André (Univ. Université Paris Nanterre): "La figure du reporter dans la fiction contemporaine : à propos de Démon de Thierry Hesse"

Mis à jour le 11 avril 2018