• Conférence/Rencontre/Débat (recherche),
  • Séminaire/Journée d'études,

Serge Mboukou : « L’Afrique des villes (in)-visibles La ville comme lieu fécond de résistance, de réinvention et de récitation »

Publié le 20 avril 2018 Mis à jour le 30 mai 2018

CYCLE DE CONFÉRENCES 2017-2019 / « Espaces – Écritures – Architectures » « Lisible/visible : position, dis-position, fiction » #7

Date(s)

le 6 juin 2018

18h-20h
Lieu(x)
1, rue Jacques-Callot, Paris VIe / 1er étage
École Nationale Supérieure d’Architecture Paris Malaquais
La ville est fête au royaume de la perception. Elle se donne généreusement à voir et à désirer. Et pourtant, elle peut se révéler décevante lorsqu’ à la vue elle n’offre immédiatement que désordres, chaos et dysfonctionnements. On ne peut même pas aisément circuler dans la ville tant tout est encombrements et décombres. Comment alors parvenir à surmonter la déception et redéfinir alternativement la ville par-delà le visible concret ? À partir de quelques situations de villes africaines, il est possible d’entendre, de sentir, d’expérimenter, de « voir » autrement l’espace urbain non comme donnée passive, imposée et stabilisée mais comme processus de construction et de productions sociales croisées, inachevable et toujours ouvert. Lorsque la place vient à manquer, lorsque l’espace est saturé, lorsque le cadre bâti tombe en ruines et lorsque les édiles « démissionnent », comment encore habiter et penser la ville ? Que dit, chante voire crie la ville en ses envers et marges ? C’est à ce type de questions que nous tenterons de répondre en écoutant et en observant les ruses, les initiatives et les inventions des individus et des groupes de citoyens producteurs de nouvelles et autres architectures et d’une nouvelle culture pour, encore et toujours, « faire ville » malgré tout.

 
 Serge Mboukou est Professeur d’anthropologie à l’École nationale supérieure d’architecture de Nancy.

Présentation du séminaire
 
 
Partenaires :
                    

Mis à jour le 30 mai 2018