• Séminaire/Journée d'études,

Léon-Paul Fargue en revues

Publié le 2 juillet 2013 Mis à jour le 11 avril 2018

Journée d'études organisée par Eve Rabaté (Université Paris Sorbonne) et Pierre Loubier (Université Paris Nanterre Nanterre, CSLF EA 1586).

Date(s)

le 17 juin 2011

de 10h à 17h
Lieu(x)
Université Université Paris Nanterre
Salle Paul Ricoeur
Bâtiment B
Présentation

Pour cette première journée, l’éclairage portera principalement sur les années vingt et trente, la période symboliste étant réservée pour une future journée, consacrée au Fargue symboliste.
Léon-Paul Fargue n’est pas un cas isolé parmi les littérateurs qui, du Symbolisme à l’après-guerre travaillèrent, créèrent avec et pour les Revues. La plupart des volumes de poèmes ou de chroniques de Fargue sont le recueil de textes initialement parus dans un périodique. Fargue peut-il pour autant être considéré comme un « homme de revues », voire « l’homme d’une revue » ? Quelle fut sa manière, toute personnelle, d’imprimer sa marque sur les activités de revues prestigieuses ou plus modestes ?
Son esthétique fut-elle suggérée, infléchie, contrariée, par le recours au support imprimé périodique ? Y a-t-il une spécificité de la poétique farguienne liée à ce mode de production ?

Mais aussi comment et dans quelle mesure l’activité farguienne autour des revues et dans les revues peut-elle nous éclairer sur sa personnalité et sur cette vaste et foisonnante sociabilité littéraire de l’entre-deux-guerres ? Quelle cohérence donner à ce « métier d’insecte d’une journée » pour un poète qui se tient « au ras de la détresse » en ces années de crise personnelle et de production renouvelée ?
Les contingences matérielles et biographiques (gérer un tant soit peu sa « carrière littéraire » pour éviter de « manger de la pierre meulière ») ne sont pas à négliger dans le grand récit de la présence de Fargue dans les revues. Quels usages fit-il de la revue, et symétriquement, quels usages les revues firent-elles de lui, comment contribuèrent-elles à sa reconnaissance, voire à sa légende ?

Les exposés présentés lors de cette journée permettront d’explorer quelques-unes de ces questions, et bien d’autres encore, entre érudition, ferveur et commentaire.


Programme
 
  • Matin

10h - Accueil des participants et présentation de la journée, Eve Rabaté et Pierre Loubier
10h15 - Nathalie FROLOFF, Université de Tours, « Léon-Paul Fargue et La NRF »
10h45 - Marie-Paule BERRANGER, Université de Caen, « Léon-Paul Fargue et les revues surréalistes »
11h15 - Eve RABATÉ, Université Paris IV, « Léon-Paul Fargue et Commerce »
 
  • Après midi

14h00 – Barbara PASCAREL, Société des Lecteurs de Léon-Paul Fargue, « Léon-Paul Fargue et Les Feuilles libres »
14h30 Maxime MAILLARD, ENS Ulm, « Léon-Paul Fargue et Mesures »
15h00 discussion et pause
15h30 - Catherine HELBERT, Université Paris IV, « Léon-Paul Fargue dans Les Nouvelles littéraires »
16h00 - Bruno CURATOLO, Université de Franche-Comté, « Portrait(s) de Léon-Paul Fargue dans Esprit et Europe »
16h30 – discussion et clôture de la journée.


CSLF – équipe REAGIR – Groupe d’Études Farguiennes

Le comité scientifique est composé de Marie-Paule Berranger (PR. Université de Caen), Myriam Boucharenc (PR Université Université Paris Nanterre), Barbara Pascarel (Présidente Société Fargue), Nathalie Froloff (MCF Université de Tours), Eve Rabaté (Docteur Université Paris IV) et Pierre Loubier (MCF Université Université Paris Nanterre).

Mis à jour le 11 avril 2018