• Séminaire/Journée d'études,

Séminaire général du PHISTEM - Agathe Lechevalier, «Du theatrum mundi à la société du spectacle»

Publié le 24 mars 2014 Mis à jour le 11 avril 2018
logo du cslf
logo du cslf

Inauguré cette année, le Séminaire général du PHisTeM veut interroger l’épistémologie de la poétique historique, indépendamment de ses objets concrets de recherche.

Date(s)

le 18 avril 2014

Rappelons que, à côté du vaste mouvement de recherches qui privilégie les interactions nombreuses entre la littérature et les savoirs ou les idées, la poétique historique, comme la stylistique historique dont elle partage l’intérêt pour les problèmes esthétiques, s’attache prioritairement aux réalités formelles, mais elle le fait en prenant en compte l’ensemble des discours sociaux ou le fonctionnement des institutions littéraires et des modes de communication. Plus précisément, elle étudie les évolutions du faire littéraire ainsi que l’émergence de nouvelles formes ou de nouveaux styles d’écriture, la formation ou la mutation des procédés, des pratiques d’écriture, des genres.

Quant à l’expression même de « poétique historique », elle traduit une double préoccupation : non seulement la volonté d’éviter toute confusion avec la poétique formelle, où la description abstraite des phénomènes textuels reporte au second plan l’historicité et la nature proprement artistique de la littérature, mais encore le souci de se démarquer des diverses lectures qui, plus ou moins directement inspirées de la sociocritique ou de la sociopoétique, annexent de fait les questions de forme et d’écriture à l’interprétation idéologique des textes.

Mis à jour le 11 avril 2018