Projet de recherche - Edition Numérique Collaborative et CRitique de l'Encyclopédie (ENCCRE)

 Edition Numérique Collaborative et CRitique de l'Encyclopédie (ENCCRE)




Librement accessible, l’Édition Numérique, Collaborative et CRitique de l’Encyclopédie (ENCCRE) met pour la première fois à disposition de tous les connaissances des chercheurs d’hier et d’aujourd’hui sur l’Encyclopédie, en s’appuyant sur un exemplaire original et complet de l’ouvrage, conservé à la Bibliothèque Mazarine, intégralement numérisé pour l’occasion. L’interface numérique dont nous avons doté l’édition vous permettra à la fois d’admirer la beauté de cet exemplaire, de redécouvrir le spectacle de ses 2 579 planches, d’y naviguer de façon intuitive et innovante, et d’y effectuer les recherches les plus variées, comme les plus pointues.

Grâce aux dernières possibilités offertes par le numérique, et à une équipe internationale de 120 chercheurs de tous horizons, historiens des différents domaines de l’Encyclopédie, ingénieurs, étudiants et bénévoles, cette édition est conçue et construite pour être enrichie en permanence, de façon collaborative. Diderot lui-même, évoquant la nécessaire collaboration des savants « spécialistes » à l’Encyclopédie, écrivait :

Quand on vient à considérer la matière immense d’une Encyclopédie, la seule chose qu’on aperçoive distinctement, c’est qu’elle ne peut être l’ouvrage d’un seul homme [...]. Qui est-ce qui définira exactement le mot conjugué, si ce n’est un géomètre ? le mot conjugaison si ce n’est un grammairien ? le mot azimuth si ce n’est un astronome ? le mot épopée si ce n’est un littérateur ? (article ENCYCLOPÉDIE)

De la même façon, l’ENCCRE fait appel à l’historien des mathématiques pour annoter les articles de mathématiques, à l’historien de la grammaire, pour les articles de grammaire, etc. Elle s’appuie sur une plateforme en ligne partagée par l’équipe, qui permet d’envisager un processus d’édition dynamique, envisagé sur le long terme, où se croisent et se conjuguent des compétences multiples et complémentaires.

Pensée pour en démocratiser l’accès, l’ENCCRE veut ainsi constituer un lieu de rencontre, de partage et d’échange sur l’Encyclopédie, donner envie au plus grand nombre de la découvrir ou de la redécouvrir, et faire revivre l’un de ses plus beaux atours, sérieusement en danger aujourd’hui : son esprit critique.
 

Le pilotage de l'ENCCRE est actuellement assuré par :

  • une direction, formée d’un directeur, Alexandre Guilbaud, et d’un co-directeur, Alain Cernuschi ;
  • un Comité scientifique chargé de proposer et d’émettre des avis sur l’ensemble des aspects scientifiques de l’ENCCRE (voir l'onglet correspondant) ;
  • une responsable, Malou Haine, et deux adjoints, Colette Le Lay et Timothée Léchot, chargés de la coordination du Comité de lecture et du suivi du travail des éditeurs-annotateurs ;
  • un responsable du séminaire de l'ENCCRE, Alain Sandrier ;
  • une responsable de l'ingénierie de projet, Christine Le Sueur ;
  • un responsable de la communication et de la valorisation pédagogique, Thierry Joffredo.

L'ENCCRE s’appuie sur une équipe internationale et pluridisciplinaire de plus de 140 membres, formée de spécialistes de l'Encyclopédie (les éditeurs-annotateurs), d’ingénieurs, de chercheurs en informatique, de doctorants (plusieurs thèses en cours, dont une en informatique directement liée au projet et plusieurs thèses sur l’Encyclopédie) et d’étudiants de différents niveaux et cursus (L3, M1, M2, en informatique, ingénierie, histoire des sciences, littérature et humanités numériques). Les éditeurs-annotateurs, qui forment le plus important contingent, sont issus de toutes les disciplines traitées dans l’Encyclopédie (mathématiques, physique, chimie, astronomie, littérature, grammaire, philosophie, technique, théologie, droit, peinture, etc.).

source / site de l'ENCCRE : http://enccre.academie-sciences.fr/encyclopedie/

 

Mis à jour le 06 mai 2021