• Publication (fiche article uniquement),

Colas Duflo - Philosophie des pornographes : Les ambitions philosophiques du roman libertin

Publié le 29 janvier 2019 Mis à jour le 29 janvier 2019

Éditions du Seuil, coll. "L'ordre philosophique", Broché, 324 pages, 23 €

 

Dom Bougre, Thérèse philosophe, Les Bijoux indiscrets, et autres romans libertins à vocation philosophique ont connu une large diffusion clandestine. Une littérature aussi scandaleuse par les scènes qu’elle décrit que par les questions philosophiques qu’elle pose, au principe des valeurs de tolérance et de liberté chères aux Lumières.

 
Déculpabilisation du plaisir sexuel, défense comme « naturelles » de conduites sexuelles condamnées par l’Église (ainsi l’homosexualité), affirmation qu’une sexualité libre est compatible avec une vie honnête et la favorise même : ces idées ont été au coeur d’une nouvelle morale, promue par les penseurs les plus audacieux des Lumières et fondée sur la raison philosophique plutôt que sur la Révélation. Or l’importance des romans libertins et pornographiques dans l’élaboration et la diffusion de ces idées a été méconnue. Ces textes mettent en oeuvre une philosophie narrative où se mêlent, pour le dire dans les termes de Thérèse philosophe, la lasciveté des scènes et l’énergie des raisonnements métaphysiques. Par leur intrigue comme par les discussions théoriques et morales qu’ils mettent en scène, La Courtisane philosophe, Juliette ou Le Rideau levé attirent l’attention de l’époque sur la répression sexuelle des femmes et sur les hypocrisies de l’autorité religieuse, tout en glorifiant une sexualité plus libre, plus naturelle. Entre deux ébats, on disserte sur les dangers de l'intolérance religieuse, on montre les conséquences libératrices du matérialisme ou de l’athéisme, et les vertus du « spinozisme ». Et, bien souvent, on entend ici, pour la première fois, la voix des « femmes philosophes ».
 
Ces romans, mineurs, généralement anonymes et clandestins mais très diffusés, ont ainsi frayé la voie aux valeurs qui sous-tendent désormais nos sociétés modernes : des libertés qui ne vont pas de soi, tant elles font régulièrement face à des vagues régressives.
 
Colas Duflo, professeur à l’université Paris-Nanterre est spécialiste de la philosophie et de la littérature du XVIIIe siècle. Il est notamment l’auteur de Diderot philosophe (Champion classiques), Diderot. Du matérialisme à la politique (CNRS Éditions) et Les Aventures de Sophie. La philosophie dans le roman au XVIIIe siècle (CNRS Éditions).

Parution le 7 février 2019

Mis à jour le 29 janvier 2019