N°43. Littérature et révélation au Moyen Age III

Publié le 28 juin 2013 Mis à jour le 12 mai 2017
Saint Paul enseigne que l’Ancienne Loi était couverte d’un voile que la révélation du Christ a fait tomber de son visage. Dès l’Antiquité, le christianisme s’est affirmé comme le seul détenteur de la vérité des Écritures, exaltant les promesses de l’Ancien Testament et stigmatisant la fidélité du peuple juif à la religion de Moïse. La littérature médiévale reconduit la dialectique de l’abolition-accomplissement et la développe dans une exégèse attentive à la lettre et soucieuse de la dépasser, dans une prédication qui ne recule pas devant les aspects les plus concrets et les plus triviaux de la Rédemption, dans un théâtre où l’Église légitime son triomphe sur un judaïsme ennemi de l’Histoire et un paganisme définitivement révolu. De manière plus surprenante et plus audacieuse, les romans du Graal intègrent le conflit de l’Ancienne et de la Nouvelle Loi.

Ils racontent les aventures des chevaliers qui implantent la foi dans les terres occidentales, ils mettent en oeuvre une exégèse allégorique de leur propre contenu à la manière de la Bible chrétienne, ils repensent leur origine fictionnelle et mondaine pour la dépasser. Les aventures, le merveilleux et l’amour trouvent, dans la contemplation du Saint Graal, leur abolition et leur accomplissement.

Les sept essais réunis dans ce volume sont nés d’un séminaire tenu en 2005-2007 à l’Université Paris Nanterre sous les auspices du Centre des Sciences de la Littérature française (EA 1586).

SOMMAIRE

 
  • Avant-Propos, Jean-Pierre Bordier
  • Une leçon biblique au XIIe siècle : le commentaire de Pierre
    le Mangeur sur Matthieu XXVI, 26-29, Gilbert Dahan (École Pratique des Hautes Études)
  • La Passion du Christ comme cuisine sacrificielle dans les sermons de Jacques de Voragine, Marie-Anne Polo de Beaulieu (Centre National de la Recherche Scientifique)
  • Temps juif, temps romain, temps chrétien. Le mystère de la Vengeance Nostre Seigneur d’Eustache Mercadé, Jean-Pierre Bordier (Université Paris Nanterre)
  • Les messagers en quête : improbable périple et secret dessein de la Providence (Estoire del Saint Graal, § 529-613), Gérard Gros (Université Jules Verne, Amiens)
  • Le roi Salomon et sa nef dans le Lancelot-Graal, Mireille Demaules (Université Paris Nanterre)
  • Ancienne Loi et Nouvelle Loi dans le Haut Livre du Graal, Armand Strubel (Université Paul Valéry, Montpellier III)
  • La Nouvelle Loi et les enchantements de Bretagne dans les Hauts Livres du Graal, Jean-René Valette (Université Michel de Montaigne, Bordeaux III)
     

Mis à jour le 12 mai 2017