Renaissances - Présentation

Responsables : Isabelle Fabre et Véronique Ferrer

S’inscrivant dans la continuité de l’équipe Dynamiques herméneutiques, le groupe de recherche sur les Renaissances s’intéresse à l’histoire des discours, des idées et des sociétés entre le Moyen Âge et la première modernité à partir d’objets d’étude circonscrits – la mystique, la vanité, la guerre.
 
En reprenant à notre compte l’intitulé aussi fécond que problématique de « renaissance », appliqué par les historiens aux siècles médiévaux comme à la Renaissance proprement dite, nous envisageons la périodisation des deux ensembles historiques en termes de continuité et d’héritages plutôt que de rupture. Conjointement à ses travaux annuels sur le discours mystique dans le cadre du séminaire Diptyque, nous nous proposons aussi de mener une réflexion historico-littéraire sur le concept de « renaissance » pour les époques envisagées, en reprenant, dans le but de l’enrichir, un débat déjà amorcé sur la problématique périodisation du Moyen Âge et de la Renaissance ainsi que sur la non moins contestable appellation de « renaissance » pour le XVIe siècle. Nous questionnerons les périodes historiques concernées au regard des bouleversements qu’elles subissent, des méthodes qu’elles promeuvent et des valeurs qu’elles prônent : découvertes scientifiques et géographiques, réformes (religieuses, sociales, politiques mais aussi linguistiques et poétiques), traductions, réécritures ou imitations des modèles de l’Antiquité païenne ou chrétienne, philosophies humanistes.
 
En raison des spécialités des membres de l’équipe, une attention particulière sera accordée à la littérature des réformes, envisagée sous un angle sociohistorique.
 
                                      
 
Séminaire "Diptyque" : Le discours mystique entre Moyen Âge et première modernité

Séminaire 2019 – 2020 : Les sources et les modèles – ou comment l’histoire et la mémoire littéraire d’une guerre s’approprient et réinventent les formes, les textes, les auteurs, les valeurs des guerres antérieures.

Le projet sur Le discours mystique se poursuit jusqu’en 2021, sous la responsabilité de V. Ferrer, M.-C. Gomez-Géraud et J.-R Valette. Après la question du langage (2013-2015), le problème du sujet (2015-2017), le séminaire s’est intéressé en 2017-2019 au rapport entre mystique et institution, interrogeant la relation dialectique des deux termes, entre identité et altérité, entre opposition, condamnation, dissidence, neutralisation et complémentarité. Les deux dernières années (2019-2021) seront consacrées à la question de la révélation, qui constitue le dernier pôle du « carré mystique » défini par Pierre Gire.

Séminaire interuniversitaire en collaboration avec l’Université Paris-Sorbonne.

 
                                       


Programme de recherche – Université Paris Lumières

Renaissances. Mots et usages d’une catégorie historiographique

Responsable : Véronique Ferrer

Ce programme, porté par une équipe de chercheurs de l’université Paris Nanterre et de l’université Paris 8, se propose d’interroger la construction et l’histoire, à l’échelle européenne, d’une catégorie historiographique dont la pertinence fait débat depuis le XIXe siècle et dont les usages variés révèlent des enjeux idéologiques et culturels majeurs. Fruit d’une collaboration entre plusieurs centres de recherche de littérature française, d’études romanes, anglophones et germaniques, il s’inscrit dans la 3e thématique prioritaire de l’université Paris Lumières, à savoir « Création, d’hier à demain : arts, patrimoine, humanités ». Rassemblant des historiens, des linguistes et des littéraires médiévistes et seiziémistes, néo-latinistes, italianisants, anglicistes, germanistes et hispanistes, l’équipe intègre des doctorants et de jeunes docteurs des deux universités, et s’insère dans un réseau universitaire international aussi bien que national.

Site du programme > www.renaissances-upl.com

Mis à jour le 16 septembre 2021